Valeo dévoile ses dernières innovations en électrification et conduite autonome
Valeo dévoile ses dernières innovations en électrification et conduite autonome

Lors de sa « journée investisseurs » du 10 décembre dernier, l'équipementier français a présenté ses dernières innovations dans ces deux domaines très porteurs. Ont ainsi été exposés en présence d'experts une gamme de moteurs de 4 à 340 kW, différents systèmes de refroidissement de batterie, le lidar Scala 2ème génération et des solutions de nettoyage des capteurs.

L'électrification et la conduite autonome bouleversent l'industrie automobile et Valeo s'est totalement engagé dans ces deux mutations dès les prémices. Ses dépenses en R&D ont atteint 10,8 % du chiffres d'affaires en 2018 et elles devraient être maintenues à 10,6 % cette année.

L'équipementier compte cependant descendre progressivement cette valeur à 9,4 % à l'horizon 2022. Son PDG, Jacques Aschenbroich, explique : « En 2017, nous avions annoncé clairement notre stratégie d'innovation et notre volonté d'investir de façon significative dans de nouvelles plateformes technologiques. Ces investissements sont maintenant réalisés. » Xavier Dupont, directeur du pôle systèmes de propulsion, a également indiqué : « Nous n'avons plus de projet de développement pour le diesel. »

Ces investissements se sont concrétisés par des commandes majeures : 2 hybrides sur 3 lancés entre 2019 et 2022 auront au moins un composant Valeo, dont 60 avec alterno-démarreur 48 V, et 1 véhicule sur 4 produits en 2019 utilise une des solutions ADAS de l'équipementier, dont 100 000 lasers-scanners (lidars Scala) pour Audi et 50 modèles équipés de leur caméra.

Valeo vient aussi de lancer 12 nouveaux projets de développement nommés « plateformes » dont 5 pour la partie électrification (refroidissement batterie, gestion thermique d'habitacle, pompe à chaleur, machine 48 V, convertisseur 48/12 V), 3 avec Siemens pour des produits haute tension (machine, onduleur et chargeur) et 4 en aide à la conduite (caméra frontale, surveillance conducteur, lidar Scala nouvelle génération et POD autonome).

Electrification : standardisation et performance

Valeo a développé une machine 48 V hyper-standardisée pour être utilisée par un grand nombre de produits. Elle peut ainsi développer de 4 à 6 kW (12 kW en pic) en refroidissement à air et jusqu'à 25 kW en refroidissement liquide. Dans sa version la plus puissante, elle peut entraîner un petit véhicule électrique urbain ou un hybride de milieu de segment. Jacques Aschenbroich a martelé : « Nous sommes convaincus que le 48 V est un marché long terme. »

L'activité Valeo Siemens eAutomotive équipera 90 modèles lancés jusqu'en 2022, dont le moteur de 80 kW/400 V pour l'essieu arrière des plateformes hybrides de PSA que l'équipementier annonce être la machine électrique ayant la plus grande densité de puissance au monde. Un GMP délivrant 340 kW sous 400 V est présenté comme le plus puissant actuellement proposé par un équipementier et le groupe a aussi développé un onduleur fonctionnant sous 800 V.

Concernant le refroidissement des batteries pour voitures électriques, le produit le plus impressionnant est sans conteste celui utilisé sur la Tesla Model 3 : un liquide circule dans des tubes rectangulaires en aluminium extrudé qui serpentent entre les rangées de cellules cylindriques - une technologie que nous avons présentée dans notre dossier sur ce modèle. Le système dédié à la plateforme MEB de Volkswagen, qui sera inaugurée avec le lancement de l'ID.3, est totalement différent : une plaque dotée de conduits en partie inférieure du bac refroidit les cellules de type sachet, le challenge étant notamment ici d'assurer un refroidissement homogène des cellules grâce à des restrictions de section. Un procédé en circuit primaire, c'est-à-dire avec une circulation du réfrigérant du circuit de climatisation, a aussi été présenté.

ADAS : extérieur, intérieur et nettoyage

Le Pôle Systèmes de Confort et d'Aide à la Conduite a également exposé des innovations, dont son laser scanner Scala de 2ème génération : l'angle vertical de balayage passe de 3° à 10 ° et de 4 à 10 couches ainsi qu'un nombre de points de mesure accru au centre. La 3ème génération n'emploiera plus un système mécanique de balayage mais des MEMS. Pour son modèle Fit/Jazz, Honda a remplacé son système ADAS niveau 2 utilisant un radar Bosch pour une caméra Valeo capable tant de détection de distance que d'objets et de marquages.

Les nouveaux capteurs ultrasons à courte portée fonctionnent à une vitesse plus élevée et peuvent désormais être cachés derrière l'enveloppe de pare-chocs. Leur données centralisées sont gérées par intelligence artificielle.

Le nettoyage des capteurs contribue au maintien du bon fonctionnement des véhicules autonomes. Selon les cas d'utilisation, les solutions vont du jet d'air ou d'eau jusqu'au passage d'un balai. La plus surprenante est une lentille de caméra pouvant tourner jusqu'à 15 000 tr/min pour assurer un nettoyage sans encombrement extérieur supplémentaire.

La surveillance s'étend désormais à l'habitacle avec des caméras dotées d'un émetteur infrarouge pour contrôler l'attention du conducteur et pour faire de la reconnaissance faciale ou de la commande gestuelle.


Article original : Yvonnick Gazeau