Toyota lancera à l'été 2020 une nouvelle fonction de détection et de neutralisation des accélérations anormales
Toyota lancera à l'été 2020 une nouvelle fonction de détection et de neutralisation des accélérations anormales

  • Les big data issues des voitures connectées aideront à identifier les accélérations anormales et à les contrôler
  • Une nouvelle fonctionnalité d'assistance à la conduite en faveur de la sécurité routière
  • Un système intelligent qui permet même en l'absence d'obstacle de prévenir les risques d'accident

Toyota Motor Corporation (Toyota) annonce avoir développé une fonction capable de détecter une sollicitation involontaire de l'accélérateur grâce aux big data collectées par les voitures connectées, puis de contrôler l'accélération. Il est prévu de l'installer sur les modèles à venir et de proposer, à partir de l'été prochain au Japon, un kit de transformation qui pourra équiper certains modèles existants.

Pour mieux prévenir les accidents graves et réduire les dommages causés par un mauvais usage de l'accélérateur, Toyota avait déjà introduit en 2012 le rader de recul intelligent ICS (Intelligent Clearance Sonar). Ce dispositif équipe aujourd'hui 32 modèles (26 Toyota et 6 Lexus), soit 83 % de la gamme. Plus récemment, l'entreprise a lancé en 2018 un système de contrôle de l'accélération en cas de confusion des pédales, installable en rétrofit sur certains modèles. Il peut désormais équiper 12 modèles, et 20 300 véhicules en avaient déjà bénéficié au 31 décembre 2019. Toutefois, ces différents dispositifs ne fonctionnent que lorsque les capteurs détectent un obstacle, un mur ou une autre voiture par exemple. La nouvelle fonction annoncée par Toyota présente la particularité de fonctionner même en l'absence d'obstacle.

Lors du développement, Toyota a commencé par analyser des cas réels d'accidents imputables à un mauvais usage de l'accélérateur, en particulier lorsqu'il avait été enfoncé jusqu'au plancher. Les caractéristiques de ces situations ont ensuite été comparées aux big data recueillies par des voitures connectées. Après avoir éliminé les cas de figure où la rapidité d'accélération était manifestement volontaire (après un stop par exemple), Toyota a réussi à isoler les cas d'usage anormal de l'accélérateur et à les étudier. C'est ce qui a permis de programmer cette nouvelle fonction de contrôle de l'accélération, même en l'absence d'obstacle.

En combinant le radar de recul intelligent ICS et cette nouvelle fonction de neutralisation de l'accélération, Toyota espère réduire encore le nombre d'accidents dus à une confusion entre les pédales, dans les parkings ou ailleurs. L'entreprise compte aussi partager largement la logique de fonctionnement de cette fonction, notamment avec d'autres constructeurs automobiles.


Article original : Toyota